Genova mia

Cara Genova, Longtemps, je t’ai suivie de loin avec l’appréhension de t’approcher. Oui, tu me fascinais mais je te craignais. Marcher sur les traces de ses ancêtres n’est pas anodin. Surtout quand ils ne sont plus là pour vous guider. Il me reste quelques bribes d’anecdotes de mon grand-père. Mais en bon immigré intégré, ilLire la suite « Genova mia »