Perché sempre Milano?

Ma perché sempre Milano? La domanda del mio entourage è frequente e legittima devo riconoscerlo. Non sono italiano di nascita, le mie radici non sono milanesi, neanche della Lombardia, solo del nord, tra Liguria e Veneto, circondo più o meno la terra lombarda, direi…  L’unico ricordo milanese della mia infanzia fu una maglia nerazzurra dell’Inter.Lire la suite « Perché sempre Milano? »

Nuit blanche et alerte rouge

« La vraie patrie est celle où l’on rencontre le plus de gens qui vous ressemblent. » Aujourd’hui, je comprends réellement cette phrase de Stendhal. Cette nuit, je n’ai pas trouvé le sommeil. J’avais pourtant un avion matinal et la fatigue présente, pressante même, depuis le milieu d’après-midi. Mais mon esprit s’est focalisé en début de soirée,Lire la suite « Nuit blanche et alerte rouge »

Mon syndrome de Stendhal

Ne jamais banaliser l’extraordinaire. Et ne jamais se contenter de l’ordinaire. Cette dualité m’a porté sur un fil jusqu’à ce 13 février. Énième séjour à Milan. Je ne les compte plus. Pas parce que c’est devenu normal, banal. Plutôt parce que je ne considère plus ces respirations milanaises comme des vacances, plutôt comme une partieLire la suite « Mon syndrome de Stendhal »

Une matinée d’août à Brera

Encore et toujours Stendhal, fidèle compagnon de voyage et d’inspiration. Je ne saurai mieux expliquer mon attachement irrationnel à ce coin de terre. A part les dates qui nous séparent, tout y est. La ville a changé, les Navigli ont perdu de leur magnificence, la modernité s’est invitée entre des lieux historiques prisés par lesLire la suite « Une matinée d’août à Brera »

Auguri réussi avant le derby pour les 1nter1st1

  111 ans. Le compte n’est pas rond, mais cet anniversaire correspond bien à l’Internazionale Milano : la « pazza Inter ». 111 ans, fêtés le 9 mars exactement. Le lendemain, la réception de la SPAL, un dimanche après-midi printanier, n’était pas le plus beau paquet cadeau. Une équipe qui ne fait pas rêver mais qui estLire la suite « Auguri réussi avant le derby pour les 1nter1st1 »

Mon premier derby della Capitale, une soirée céleste

Le derby della Madonnina, le derby della Lanterna, le derby della Mole… L’Italie a ce charme qui manque au football français, des vrais oppositions entre deux clubs d’une même ville, qui se partagent souvent le même stade (sauf à Turin). Dans ce jeu des suprématies locales, un match sort du lot dans le Bel Paese,Lire la suite « Mon premier derby della Capitale, une soirée céleste »

Ciao 2018

Il fait nuit, le train est presque désert. Ma belle voisine s’assoupit, les chansons défilent dans mes écouteurs sans me donner envie de fredonner. La journée a été somptueuse. On ne connaissait pas Cremona. Une heure de train, une balade, une pizza, un dolce partagé, des cafés, une montée au sommet du Torrazzo pour dominerLire la suite « Ciao 2018 »

Le derby della Madonnina, un jour à part à Milan

La Madonnina, qui trône fièrement au sommet du Duomo de Milan, est célébrée deux fois par an, au moins, par les supporters de la cité lombarde. Ses deux équipes, rivales depuis 1908, s’affrontent pour le derby della Madonnina aussi appelé Derby di Milano. Cette 169e édition en Serie A était très attendue. Avec la trêveLire la suite « Le derby della Madonnina, un jour à part à Milan »

Mauro Icardi va enfin voir les étoiles

« E quindi uscimmo a riveder le stelle » – Et dès lors, nous sortîmes revoir les étoiles – est le dernier vers de l’Enfer, la première des trois parties de la « Divine Comédie » de Dante Alighieri. Après avoir traversé le boyau naturel qui relie l’Enfer à la plage du vestibule de l’Enfer, Dante et Virgile admirent leLire la suite « Mauro Icardi va enfin voir les étoiles »