Slow Sud, un coin « terrone » à Milan

Voyage en Terronie. L’opposition Polentone (nord) / Terrone (sud) est un marqueur de la société italienne. Humour, dédain, insulte, les interprétations varient selon le contexte… Les Italiens de la partie méridionale sont renvoyés à ce lien « à la terre », mais avec une poids souvent négatif derrière cette parole. L’accademia della Crusca cite le linguiste BrunoLire la suite « Slow Sud, un coin « terrone » à Milan »

Francesco Totti se raconte dans un documentaire et c’est réussi

« Mi chiamo Francesco Totti ». Un titre qui résume tout. Pendant plus d’une heure et demie, l’emblématique capitaine et numéro 10 de la Roma se raconte à la première personne, lui qui se définit « timide » depuis l’enfance et n’a pas l’habitude d’accaparer les médias et les réseaux sociaux de déclarations et autres prises de position. AvantLire la suite « Francesco Totti se raconte dans un documentaire et c’est réussi »

Botinero, dans les chaussures de Javier Zanetti

Un restaurant au goût de Ligue des Champions. En cette semaine de reprise de la plus prestigieuse compétition continentale, je vous emmène chez le dernier capitaine d’un club italien à avoir soulever la coupe aux grandes oreilles. Javier Zanetti est en effet le propriétaire d’il Botinero, situé via San Marco, à deux pas de l’osteriaLire la suite « Botinero, dans les chaussures de Javier Zanetti »

La renaissance de l’Arena Civica de Milan

La construction de l’Arena  L’Arena Civica est la plus ancienne implantation sportive d’Italie et doit sa naissance à un français. Au début du 19e siècle, Napoléon 1er, empereur de France et tout juste couronné roi d’Italie (1805 au Duomo), souhaitait un lieu à Milan pour les fêtes, célébrations et spectacles. La zone du parc Sempione,Lire la suite « La renaissance de l’Arena Civica de Milan »

A table chez Stendhal

Ceux qui me connaissent savent que je passe un peu de temps à table. Bon, d’accord, beaucoup, avec passion… Lors de mes séjours en Italie, j’ai toujours apprécié découvrir la cuisine locale, loin de la pasta carbonara (sauf à Rome) et de la pizza (enfin, elle finit toujours par s’inviter…) à travers des établissements typiquesLire la suite « A table chez Stendhal »