Nuit blanche et alerte rouge

« La vraie patrie est celle où l’on rencontre le plus de gens qui vous ressemblent. » Aujourd’hui, je comprends réellement cette phrase de Stendhal. Cette nuit, je n’ai pas trouvé le sommeil. J’avais pourtant un avion matinal et la fatigue présente, pressante même, depuis le milieu d’après-midi. Mais mon esprit s’est focalisé en début de soirée,Lire la suite « Nuit blanche et alerte rouge »