Auguri réussi avant le derby pour les 1nter1st1

 

111 ans. Le compte n’est pas rond, mais cet anniversaire correspond bien à l’Internazionale Milano : la « pazza Inter ».

111 ans, fêtés le 9 mars exactement. Le lendemain, la réception de la SPAL, un dimanche après-midi printanier, n’était pas le plus beau paquet cadeau. Une équipe qui ne fait pas rêver mais qui est souvent difficile à manoeuvrer avec ses trois défenseurs centraux. Elle a par exemple gagné à l’Olimpico contre la Roma à l’automne.

Plus de 60 000 tifosi avaient garni San Siro pour cette rencontre, la seconde « Inter club » de la saison, où tous les clubs de supporters sont conviés (avec des réductions).

Une belle affluence et une chaude ambiance avec une chorégraphie organisée pour vêtir tout le stade de nerazzurro avant le coup d’envoi. Et un code sur les réseaux sociaux 1NTER1ST1 : Un hashtag ingénieux.

Le premier public d’Italie était encore une fois au rendez-vous, malgré une période compliquée sur le terrain et en coulisse. Trois matches sans victoire (à l’extérieur, toutes compétitions confondues), une troisième place lâchée au cousin milaniste et le psychodrame Icardi sans solution. 28 jours sans le numéro 9 avec chaque matin dans les journaux, chaque soir à la télévision un nouvel épisode. Un tweet, un post Instagram, un commentaire de Wanda, femme et agent de l’ex capitaine interiste, une réaction de Beppe Marotta, nouvel administrateur délégué du club. Tout est romancé, extrapolé.

Icardi pas à la fête

Avant la rencontre, Marotta a poursuivi l’apaisement : « Il y a un grand optimisme, maintenant le bon sens de tout le monde est nécessaire. » Icardi, muet la veille alors que la plupart de ses partenaires ont souhaité un joyeux anniversaire au club sur les réseaux, n’est pas venu. Contre le Rapid et la Sampdoria, il était en tribune avec son épouse. « Je ne dirai rien. Vous faites vos histoires, la réalité est autre », a lâché Spalletti à l’issue de la partie. 

Huit jours et trois matches à San Siro pour sortir de la grisaille et rêver à une fin de saison ensoleillée. Ce dimanche, l’Inter avait une partie importante, bloquée entre l’aller et le retour du 8e de finale d’Europa League. Jeudi, il faudrait gagner à domicile (0-0 à l’aller) face à l’Eintracht Francfort pour continuer l’aventure européenne. Et ce, à trois jours du derby retour. Si loin, et déjà dans toutes les têtes.

Face à la Spal, 16e à l’orée de cette 27e journée de Serie A, Spalletti devait donc faire sans son meilleur buteur, qui se contente de physiothérapie et de tapis roulant, mais aussi Nainggolan (blessé), Vecino (suspendu), Keita et Perisic (diminués et sur le banc). D’Ambrosio et Skriniar, sous la menace d’une suspension pour le derby, étaient remplaçants. Lautaro Martinez, également à un carton jaune de la suspension, était présent d’entrée, faute de combattant à son poste (il sera suspendu jeudi en Europa League, comme Asamoah). 

Les Nerazzurri ont eu des difficultés, comme souvent, à faire le jeu. Lautaro, le seul à faire des différences, à néanmoins « gâché » un contre. Le « Toro » s’est aussi vu refusé un but magnifique après intervention de la VAR pour une main préalable (32e). Les sorties sur blessures de Brozovic (cuisse droite) juste avant la pause  (41e) puis de Miranda (nez) à la mi-temps ont encore ajouté des soucis de gestion à Spalletti. La Spal a aussi eu quelques opportunités. De quoi nourrir les sifflets des #Inter1nt1 à la mi-temps. 

Nouvel anniversaire pour le derby

La domination de l’Inter a été récompensée par une belle frappe de Matteo Politano (67e). Une ouverture du score validée après une longue vérification à la vidéo. Une reprise de volée de Roberto Gagliardini  à dix mètres de Viviano (2-0, 77e) a clos le suspense. Deux buts des internationaux italiens. Pas si fréquent dans la très internationale formation milanaise.

Le stade s’est vite vidée, la célébration des joueurs avec le public a été mesurée. Trois points suffisants pour maintenir à distance les deux clubs de Rome, l’Atalanta et le Torino afin de rester dans la zone qualificative pour la prochaine Champions League.

Sans briller ni même rassurer, voilà l’Inter à une longueur de l’AC Milan, qui recevra la manche retour de derby della Madonnina ce 17 mars (20h30). A l’aller, Icardi avait débloqué la situation d’une tête qui avait fait chavirer les trois-quarts de San Siro dans le temps additionnel (1-0). Une époque qui semble si lointaine…

« Au début, nous devions faire mieux. Nous avons le feu à l’intérieur, malheureusement, parfois, il se transforme en une flamme, à réagi Spalletti en conférence de presse. Après le but, Gagliardini a changé de façon de jouer. Il a eu une autre conviction, lui et le reste de l’équipe, qui m’a plu sur cette fin de match. Notre objectif est la victoire avec l’union de tous. Si vous ne ramenez pas le résultat à la maison, tout devient plus compliqué. Cette intention doit être perçue par tous « .

29_00602_native_1600.jpg

En tout cas, les Nerazzurri fêteront un autre anniversaire. Les 20 ans de partenariat avec Nike. Pour l’occasion, un maillot collector sera porté. Il rassemble des morceaux de plusieurs tuniques de la période. Un mashup pour un rendu particulier. Et un quatrième maillot commercialisé cette saison. S’il ne plait pas à tout le monde, sa place dans le coeur des tifosi interisti sera en partie déterminée par le résultat. La victoire illumine les souvenirs : du match, comme du maillot.

Pagelle Inter:

Handanovic 6

Cédric : 6

De Vrij : 6,5

Miranda 6

Dalbert : 6

Asamoah : 6

Brozovic : 5,5

Gagliardini: 6

Politano: 7

Joao Mario : 6

Lautaro : 7

Candreva : 6

Ranocchia : 6,5

Borja Valero : 6

Spalletti: 6,5 Première période sans idée de son équipe. Le passage au 3-4-3 en seconde période a correspondu au réveil. Il n’a pas pu relancer Keita comme il l’espérait à cause des blessures en première période. Bilan positif : 3 points en économisant Skriniar, D’Ambrosio et Borja Valero. Il n’y aura pas de suspendu lors du derby.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s