La liberté

La liberté : un mot, une devise, un droit.

Il parait qu’elle s’arrête où commence celle des autres. Elle s’arrête surtout là où chacun le souhaite. La société impose des règles, des devoirs, des normes. Il faut faire comme ci, penser comme ça. Dès l’enfance. Bien sûr, chacun ne peut pas faire ce qu’il veut sans impunité. Cependant, il est fortement conseillé de rentrer dans des cases : à l’école, puis au travail, sous peine d’être jugé, voire rejeté.

Moi même, longtemps, j’ai respecté ce schéma. Être gentil, sourire aux voisins, faire plaisir à mes professeurs, rechercher la fierté de ma famille. Vous avez vu, j’ai eu une bonne note. Vous avez vu, j’ai passé la tondeuse. Vous avez vu, j’ai eu une mention au baccalauréat. Vous avez vu, j’ai un CDI. L’enfant modèle, qui devient un adulte modèle, en apparence.

citation-jean-paul-sartre-5834

A force de suivre cette ligne droite, on n’y voit plus si clair. Comme sur l’autoroute, au bout de plusieurs heures, avec le régulateur de vitesse bloqué à 130. On somnole, on s’interroge. Ai-je vraiment envie d’arriver à destination à l’heure ? Et si je prenais plutôt des routes secondaires ?

Car, au fond, la réussite professionnelle et familiale, la situation sociale, est-ce le plus important ? Pour beaucoup, oui, sans doute. Et s’il en découle du bonheur, tant mieux. Le CDI, le mariage, la maison pavillonnaire, les deux enfants, le chien, les locations de vacances entre amis… Allez-y, servez-vous.

citation-jean-jacques-rousseau-61038

Seulement, on peut aussi aspirer à autre chose. Sortir des cases. Prendre des risques, échouer, se relever, voyager, rencontrer, s’amuser, dépenser, s’inquiéter, s’isoler… Parfois blanc, parfois noir, souvent gris : la vie. On n’en a qu’une, elle passe vite, peut s’arrêter du jour au lendemain. Celle des autres, la vôtre, la mienne. Alors, autant rechercher son propre paradis sur terre. Ne pas rêver sa vie, mais vivre ses rêves. Facile à asséner, plus compliqué à appliquer, pour moi le premier.

Et ce qu’en pensent vos « proches »? Ceux qui vous aiment, comprennent toujours. Les autres, qu’importe. Car l’enfer, c’est les autres.

Une réflexion au sujet de « La liberté »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s